Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
nipoires-nibieres.overblog.com

un quotidien... au Tchad

aux grands maux, les petits moyens

Publié le 19 Mars 2013 par Choulie

Parce ce qu'on ne rigole pas ici, au pays du Travail - Unité - Progrès (surtout) avec le terrorisme, des méthodes à en faire pleurer Chuck Norris ont été mises en place.

Commençons par l’aéroport. Début janvier, quand vous alliez déposer ou chercher quelqu’un il fallait que le conducteur (donc pas moi …) abandon sur le trottoir ses passagers 50 mètre avant l’aéroport et qu’il passe seul les 15 barrages qu’il trouvera sur sa route. Impressionnant., vraiment ! Ouah !!! et cela a duré… 3 semaines. Non pas que la menace terrorisme se soit volatilisé mais c’est à cet exact moment que le nouveau ministre a décidé d’entreprendre une réforme de la police. Bien lui en a pris en pleine guerre du Mali où ses soldats sont impliqués. Il a décidé de suspendre TOUS les policiers pour… les compter. Je suis pour la formation continue et qu’un ministre veuille faire un peu d’arithmétique, je ne peux que l’encourager. Il « paraîtrait » que se serait glisser des faux policiers. Étonnant ! N’ayant pas encore bien compris quelles étaient les fonctions d’un vrai, j’avoue avoir du mal à voir les faux. Ils ont un point commun qui est d’aider la population a utiliser son argent. Cela fait plus d’un mois que nos joyeux popopoliciers sont suspendus. Selon aucune source sérieuse, il « paraîtrait » qu’ils devraient revenir prochainement pour le bonheur…d’eux même.

Une fois revenus, ils devront nous faire appliquer une nouvelle décision de la plus haute importance : nous empêcher de porter le casque moto. Après nous avoir convaincu à coup d'amendes, voilà que maintenant pour démasquer les « terroristes qui seraient » dans la ville il n'y aura plus de casque ni de turban sur moto (mais rien sur le voile sachant que la moitié de femmes le porte). Je dois dire que là je me sens bien plus en sécurité. Là où d'autres y voient à la sécurité routière et bien les Tchadiens, ces visionnaires, disent nononononoo, halte, stop. On est sur la bonne voie. J'imagine les débats lors de la réunion où ils ont décidé ça. « Bon alors il faut prendre des mesures draconiennes pour débusquer ces brigands. Il faut taper fort. On va … leur retirer leur casque sur les motos. Hahahaha verra bien qui vivra Ahahahah ». Ah, ça c'est sûr, ils feront moins les malins.

Pour ma part, je suis triste car je trouvais que cela ajoutait une touche à mon style grandement travaillé.